En route vers la Slovénie

Au mois de juin de cette année (2018), nous sommes partis faire un petit tour en Slovénie à vélo. On nous avait dit que c’est beau, on n’a pas été déçus!

Vous trouverez ci-dessous notre parcours. Dans d’autres articles, je détaillerai nos hébergements, certains détails pratiques ainsi qu’un petit retour d’expérience sur Flixbus.

J 1: Après le travail, départ de Bruxelles avec Flixbus.

J 2: Arrivée à Vienne bien crevés. Petite visite. Nous sommes trop fatigués pour apprécier.

J 3: Train Vienne-Graz. Petite visite de Graz.

IMG_6226

J 4: C’est le grand départ! On fait d’emblée 104 km. Ce n’était pas notre objectif mais c’est ce qui s’est passé. On a notamment fait un détour de 18km. (On a bêtement suivi des flèches qui n’allaient pas au même endroit que nous) Très sympa jusqu’à la frontière. Ensuite, le trajet entre la frontière Autriche/Slovénie et Maribor était assez désagréable. Heureusement, au bout du chemin, il y avait le camping Kekec et une bonne pizza.

J 5: Rapide visite de Maribor et trajet jusqu’à Ptuj. La route balisée est loin d’être une belle route cyclable mais il y a de l’avenir. A Ptuj, il fait super chaud. On se dépêche d’aller profiter des thermes. Alors qu’on y est, il se met à pleuvoir très, très fort. On croise les doigts pour avoir bien fermé la tente. A Ptuj, pas beaucoup de restos ouverts le soir mais la ville est belle.

IMG_6244

J 6: La veille, on a compris en sortant comment accéder aux toboggans et on est les premiers pour y aller. Bien que la piscine ouvre à 8h30, la piscine extérieure n’ouvre qu’à 9h et les toboggans à 10h. Les toboggans sont super rapides et très variés. On s’amuse comme des petits fous.

IMG_5491

On retourne ensuite dans la ville de Ptuj. Il fait toujours super chaud. On se met en route. Première grosse côte du voyage (le panneau 14% nous met dans l’ambiance). Je ne sais pas si c’est parce qu’on n’avait pas l’habitude ou parce que cela montait vraiment beaucoup, mais je me rappelle bien cette ascension jusqu’à une église en haut d’une colline. Heureusement, là-haut, il y avait de l’eau. On a bien pédalé et à Studenice, on trouve notre premier spot de camping sauvage.

Studenice

Il y a une source d’eau potable, un toit pour nous abriter pendant que l’on cuisine dans le vieux couvent vu qu’il se met à pleuvoir. Plusieurs personnes nous demandent si nous avons mangé, si nous ne voulons pas venir dormir chez eux, … On sait que notre tente est étanche mais cela fait toujours chaud au cœur de savoir que des gens s’inquiètent pour nous.

img_6246.jpg

J 7: Après avoir fait notre première lessive, on reprend la route les vélos pleins de vêtements qui sèchent. On a moins la patate que les premiers jours. Notre corps doit s’habituer. A Lasko, on est trop fatigués pour décider si l’on rejoint directement ou pas la capitale. Alors on décide de dormir là.

J 8: On s’est finalement décidé pour un petit détour au fil de l’eau. On voit de jolis paysages et on roule bien. Ce soir-là, nouvelle nuit de camping sauvage. On part à la recherche d’un restaurant mais dans le petit village de Kostanjevica na Krki, il n’y a rien, pas même une pizzeria pourtant très nombreuses en Slovénie. Pendant notre recherche, on croit rentrer dans la cour d’un restaurant et on se fait inviter à boire l’apéro chez un boulanger. On discute et boit du vin avec lui avant de continuer à chercher. On se rend compte qu’il n’y a vraiment aucun endroit où manger alors on mange le reste du pain que l’on a. Le ciel est très menaçant et les premières gouttes commencent à tomber. Le tonnerre gronde. On va se réfugier dans la tente. Les éclairs se déchaînent, je prends peur. On sort en courant et on va s’abriter sous l’auvent d’un glacier (on est très doués niveau protection contre l’électrocution). On va attendre là, debout pendant environ 3 heures. La pluie est tellement forte que les rues se transforment en torrent. Je n’ai jamais vu autant d’éclairs de ma vie et j’ai l’impression que cet orage ne va jamais finir. A un moment où cela se calme un petit peu, Laurent va chercher notre portefeuille et on va se réfugier dans un bar. Une heure après, il ferme. L’orage, bien que n’étant pas terminé, est moins fort. On est crevés alors on rejoint notre tente et on s’endort. Terrible soirée!

Advertisements
Categories: Divers, Voyage | Mots-clés : | Laisser un commentaire

Navigation de l'article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

%d bloggers like this: