Namur et les Wallos

P1080160Partie voyager un an en Amérique Latine, je me suis souvent retrouvée face à des étrangers qui connaissaient bien mieux la Belgique que moi. Un peu gênée, je devais souvent leur avouer que non, cette ville-là je ne l’avais pas visitée et celle-là non plus, etc. Maintenant que je suis de retour au pays, j’ai décidé d’explorer un peu plus mon pays mais aussi Bruxelles, ma ville. Première étape: Namur.

P1080169Ma sœur, jeune médecin, réalisait sa première année d’assistanat à Namur. Alors qu’elle allait bientôt devoir déménager à Mons, on s’est prévu un petit week-end ensemble. L’idée était de visiter la ville. Chance ou malchance, on a par hasard choisi le week-end des « Fêtes de Wallonie » ou les Wallos pour les intimes. C’est en même temps, théoriquement, les Fêtes du Patrimoine ce week-end là.

Bécassine était parmi nous

Bécassine était parmi nous

Après avoir récupéré le programme à l’office du tourisme, on déambule dans les rues à la recherche de nourriture typique. On trouve surtout beaucoup de stand vendant de l’alcool et des gens habillés bizarrement. P1080129

Beaucoup de gens habillés bizarrement.

P1080144On trouve quand même un stand qui vend une tartiflette au bruzzi. C’est ni mauvais ni excellent.P1080132

En rue, on goûte aussi à l’avisance. Derrière ce nom qui semble assez exotique se cache en fait une saucisse enroulée dans de la pâte feuilletée. L’avisance est servie avec de la moutarde bister.

P1080156On goûte bien sûr au fameux Peket. Chaque fois que j’entendais parler de cette fête, les Namurois et autres Wallons n’avaient toujours qu’un mot en bouche : le péket. C’est un alcool, le genièvre, qui se boit aromatisé à toutes sortes de goût. Avis unanimes pour nous deux, ceux aux fruits sont les meilleurs (pommes, fruit de la passion, citron, …), ceux plus gourmands (caramel, spéculoos, …) sont un peu écœurants et les goûts chewing-gum et cuberdons sont carrément à éviter. Cela se boit comme du sirop, sauf que n’oubliez pas que c’est de l’alcool.

P1080176Bon, à part boire, qu’a-t-on fait ? Ben, pas grand chose. Parce que même si le site officiel mentionnait une volonté de ne pas réduire les Wallos à l’alcool, on a eu beau chercher, on a pas vu grand chose d’autre.

P1080153On a certes assisté à un peu de folklore. Un combat d’Echassiers qui était vraiment sympa et impressionnant. Deux équipes montées sur des échasses s’affrontent jusqu’à ce que l’entièreté de l’équipe adverse soit au sol. Des Gilles de Namur (moi qui croyais que c’était des Gilles de Binche).

P1080148On a aussi croisé des Géants accompagnés de leur cour. Et pour le surplus, on est restées sur notre faim.

J'aime beaucoup le monsieur à droite déguisé en cavalier

J’aime beaucoup le monsieur à droite déguisé en cavalier

Le soir, feu d’artifice et au dodo. Les rues ressemblent de plus en plus aux 24h Vélo de Louvain-La-Neuve, autre grosse beuverie Belge.

P1080163La Citadelle, édifice le plus impressionnant de Namur, est fermée. Un peu con pour les fêtes du Patrimoine. La visite guidée de la vieille ville du lundi est aussi annulée pour l’occasion.

Le dimanche, on déambule encore un peu pour voir ce qu’il pourrait se passer en rue. Il n’y a tout simplement rien, tout le monde dort. La Citadelle est toujours fermée. Pour notre dernier repas, on tente une nouvelle fois de goûter à la nourriture typique de Namur et on commande une dispouille à l’Itca, une école de cuisine. Une fois assise, alors qu’on attend nos plats, on sent une mauvaise odeur. On regarde sous nos chaussures pour voir si on n’aurait pas marché dans une merde. Mais non. On se rend compte que cette odeur accompagne la serveuse et on en déduit que sa dernière douche doit remonter à bien longtemps. Jusqu’à ce que nos plats soient servis. L’odeur vient en fait du plat que l’on a commandé. Heureusement, on a aussi pris une potée que l’on partage. Ma sœur réussit à manger un bon quart de la dispouille. Je ne peux manger plus d’une bouchée tant l’odeur est forte. De retour à l’appartement, on apprend via l’ami google que la dispouille est faite avec des abats et que son nom dérive du mot dépouille. Bon appétit !

Un peu décevant, donc, ces Wallos. Le péket, c’est bon, certes mais pas grand chose à faire et voir à côté.

Elle a pas l'air commode, hein!

Elle a pas l’air commode, hein!

Advertisements
Categories: Belgique | Mots-clés : , , | Laisser un commentaire

Navigation de l'article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d bloggers like this: