Cochabamba

Cochabamba, c’est l’étape que j’ai rajouté à mon programme bolivien après avoir discuté avec une Hollandaise à La Paz. Elle était la deuxième personne à me dire que Torotoro, le parc national accessible uniquement depuis Cochabamba, était génial. Je m’y suis donc rendue également attirée par la promesse de températures plus agréables. Et oui altitude + hiver = il fait en général très froid en Bolivie en juillet.

A mon arrivée au terminal, j’ai le petit plan recopié depuis le site internet de l’hostel Las Lilas où je veux aller. Je sais que c’est excentré mais les commentaires sont si bons que je m’imagine y passer quelques jours à me détendre et à profiter de la piscine. Je ne comprends rien au plan et d’après le point d’information, cet hostel se trouve en dehors de la carte. Je suis bien obligée de prendre un taxi pour m’y rendre. A l’arrivée, c’est la désillusion totale. Déjà, il nous a fallu près de 20 minutes pour y arriver mais l’endroit charmant que j’imaginais n’existe pas. A la place, un hostel avec une petite piscine à moitié remplie, des sanitaires sales et 2 autres voyageurs. Oups, erreur de choix.

Je passe ma fin de journée à chercher un autre hostel et rédiger mon blog. Le lendemain, je prends un collectivo pour le centre et « visite » deux hostels de long en large afin de ne pas refaire d’erreur. Jaguar House où je me pose est très bien, juste dommage que je ne m’y suis pas directement rendue.

J’y fais la connaissance d’un petit groupe bien sympathique : deux Philippins ainsi que Megan, venant des Etats-Unis, Sonja, une Suisse et Lisa une Allemande. On passe du temps ensemble pendant deux jours et je retrouverai les trois filles à Sucre.

P1070126Cochabamba, ce n’est pas la ville la plus fournie en activités diverses. L’attraction majeure, c’est la statue du Christ dans laquelle on peut monter. Avis à ceux qui ont le vertige, s’abstenir. Pour s’y rendre, on emprunte un téléphérique, ce que je trouve toujours amusant. On a bien sûr une belle vue sur la ville même si la vue d’une ville est loin d’arriver à la cheville d’un beau paysage (question de goût bien sûr).

Et on peut même vérifier si le Christ a un Mickey!

Et on peut même vérifier si le Christ a un Mickey!

Autre activité, le marché La Cancha, plus grand marché d’Amérique du Sud constitué de différents marchés : marché San Antonio, marché Fidel Aranibar et marché La Pampa. Je n’y ai vraiment rien trouvé d’exceptionnel. Pas d’ambiance particulière et je ne vois peu l’intérêt de se balader au milieu d’allées de chaussures.

Comme à Arequipa, Cochabamba possède un couvent Santa Teresa. Il est actuellement en rénovation mais si vous avez le temps, la visite guidée vaut quand même la peine pour les informations données. On visite un partie du couvent et on a ainsi l’occasion de voir le travail des artisans qui refont le toit.

P1070152Simon I Patiño, un Bolivien, fût à son époque une des dix plus grosses fortunes mondiales. La maison, aujourd’hui centre culturel, qu’il s’est fait construire pour y finir ses vieux jours mais où il ne résida finalement jamais vaut le détour. J’aurais cependant apprécié un rythme un peu plus lent pour mieux apprécier les différents styles. Ce riche homme a beaucoup voyagé et a voulu imprimer un style différent à chaque pièce s’inspirant de plusieurs cultures.

Mais la plus grande activité de Cochabamba, c’est … la bouffe ! On mange bien et on mange à tous les coins de rues. Glaces, salteñas, porcions d’ananas, pop corn, jus d’orange frais, … Pas mal de street food mais aussi de restaurants, cafés, patisseries, … La Bolivie n’étant pas le paradis des gourmands, vous trouverez à Cochabamba une halte bienvenue. Même en mangeant dans un petit restaurant de rue en allant à Torotoro pour 5 bs, je trouvais que le riz avait meilleur goût. Peu d’adresses spécifiques à vous conseiller, mais laissez-vous guider par vos tentations, vous ne devriez pas être déçu.

En pratique

Bus La Paz-Cochabamba : bus cama à 30 bs (pris à la dernière minute, c’est un excellent prix). Durée : environ 8h. La plupart des bus partent le matin vers 7-8h.

Hostel Cabañas Las Lilas : 65 bs/dortoir. Petit-déjeuner inclus. Hyper excentré, toilettes sales, mauvais accueil, … Pour apprécier CBBA, mieux vaut pouvoir s’y ballader à pied et se laisser tenter par sa nourriture, abondante et délicieuse. Aller s’enterrer aussi loin pour un endroit qui n’en vaut même pas la peine, non merci.

Hostel Jaguar House : 60 bs/dortoir. Eau chaude, bons lits, petit-déjeuner très correct, bonne ambiance, cuisine à disposition (avec frigo), lockers, … Bien situé, j’ai regretté de ne pas y être allée tout de suite.

Restaurant Gopal. Végétarien. 20 bs/buffet de salades avec plat principal, dessert et boisson. Très bon rapport qualité/prix.

Glaces Oggy : au croisement de la calle Beni et du passage Portales (donc à 2 pas de l’entrée du château av Potosi). 1/2/3 boules : 9/12/15 bs. Grand choix de goûts assez originaux. Très bonnes glaces et servies très généreusement.

Café D : c/ Cabrera y Esteban Arce.

Yaourt glacé : coin de la c/ Sucre et c/ San Martin.

Centre culturel Simón I Patiño. Adulte/étudiant : 15/10 bs.

ESP : Ma-ve : 15h, 15h30, 16h30, 17h30 y 18h. Sa : 9h30, 10h, 11h et 12h. Di : 10, 10h30 y 12h.

EN ou FR : Ma-ve :16 et 17h. Sa : 10h30 et 11h30. Di : 11h30.

Christo : Téléphérique : 10,5 bs A/R. Déconseillé de monter à pied (sécurité). Pour monter dans le Christ : 1,5 bs.

Couvent Santa Teresa : c/ Baptista entre c/ Mayor Rocha et c/ Ecuador. Visite à 14h30-15h30-16h30. Fermé le dimanche.

Advertisements
Categories: Voyage | Mots-clés : , , | Laisser un commentaire

Navigation de l'article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

%d bloggers like this: