La Paz

La Paz, c’est la ville où, en raison de mon itinéraire Bolivien un peu tarabiscoté, je suis retournée trois fois. Je ne peux pas dire que j’ai adoré mais pour une (fausse) capitale, La Paz sort du lot. On peut en effet se balader principalement à pied (bien qu’en ne restant que dans le centre) et on n’a pas cette impression de « grosse ville monstrueuse » comme on peut l’avoir avec d’autres capitales Sud-américaines.

L’activité que j’ai préféré faire, c’est le Red Cap Walking Tour qui n’est (plus) un tour gratuit mais très franchement bon marché. Ils ont en effet subi des pressions parce que d’autres agences ne voyaient pas d’un très bon oeil cette concurrence « déloyale ». Ils sont donc de retour (et pas pour vous jouer un mauvais tour ^^). Avec mon guide dont j’ai oublié le nom, on a marché durant trois heures apprenant énormément de choses sur La Paz mais également sur la culture locale, les Cholitas, la cuisine ou encore l’histoire du Pays. On ne parlera de politique et du président qu’une fois à l’abri d’un pub étranger. « Parce que parler du président en rue pourrait m’amener en prison ». Un tour très intéressant, varié et dont les trois heures passent à toute allure. Cela me réconcilie avec les Walking Tour après l’échec de Cusco.

zèbresUne chose qui est très amusant à La Paz (mais aussi dans d’autres villes de Bolivie), ce sont les zèbres. Ces animaux amusants sont là pour apprendre le civisme aux Boliviens, et il n’y a pas à dire, c’est nécessaire (ce serait bien nécessaire aussi dans d’autres pays Sud-Américains comme à Cusco où ma mère s’étonnait que le feu de signalisation soit doublé d’un policier faisant respecter ledit feu). Il y a donc des zèbres en rue (ce sont des déguisements, j’espère que vous l’aurez compris) qui avec leur énergie et leur joie de vivre incitent les automobilistes à s’arrêter au feu rouge et les piétons à passer quand il est vert. Tout un travail qui donne aux jeunes quelque peu désœuvrés un job valorisé. Une très chouette initiative qui me donnait le sourire chaque fois que j’en voyais un (damned, j’ai pas pris de photo avec un zèbre, j’aurais dû).P1070023

La Paz, c’est aussi une ville très haute et très pentue. Il en résulte de superbes vues depuis plusieurs miradors. Avec Jennifer, volontaire à Madidi Travel, que j’ai retrouvé au même hostel, nous nous sommes rendues au marché d’El Alto, un quartier de La Paz situé, comme son nom l’indique, sur les hauteurs de la capitale. Pour rejoindre cette feria, on a évidemment pris le téléphérique. Un peu l’impression de partir skier. En prenant la ligne rouge, on a ainsi pu observer le cimetière construit façon HLM. Les cercueils et urnes funéraires s’empilent en effet les uns au-dessus des autres dans des constructions qui ressemblent à des immeubles pour poupées. Une vue très impressionnante de ce qui sera probablement le futur de tous les cimetières urbains. Le marché en lui-même n’a rien de très particulier si ce n’est qu’on y vend tout. On en a donc profité pour acheter quelques objets qui nous manquaient (enfin, surtout Jennifer). J’ai trouvé une petite boîte (vide) de crème nivea dans laquelle je transporte maintenant du lait en poudre. Un contenant léger et qui ferme en se vissant pour trois fois rien, je ne pouvais rêver mieux.

jupesUne après-midi, moment culture, je me rends au MUSEF, le musée de l’ethnographie et du folklore, presque à côté de mon hostel. A peine entrée, un homme surgit derrière nous et nous propose une visite guidée gratuite et en Français. Avec 3 autres Français, on n’a bien sûr pas dit non. Très intéressant et bien sûr moins fatiguant que de lire les petites pancartes. J’ai surtout aimé la collection de masques, tout particulièrement avec l’explication des fêtes pour lesquelles ils sont utilisés. Sachez par exemple, que le masque représentant l’Espagnol montre un homme chauve, avec un grand nez, la peau et les yeux clairs et barbu. Ce qui est amusant c’est que cela décrit aussi a contrario le Bolivien : imberbe, qui ne perd pas ses cheveux, petit nez, yeux et peau foncés. La maison coloniale où se trouve cette exposition est également très belle.

étudiantsDernier soir dans la ville, je suis en compagnie de Jennifer et on cherche à faire quelque chose d’étrange: manger. Oui, mais Jennifer est végétarienne alors nous cherchons une option végétarienne. Je parle d’option végétarienne et pas de restaurant végétarien, on n’est pas difficile. Il nous faudra une demi-heure de marche pour trouver une truite (heureusement que Jennifer mange quand même du poisson). Décidément La Paz n’est en rien une capitale gastronomique (si vous aimez le poulet frit, vous serez servi). Ce soir-là, notre marche nous aura amenées devant l’université où les étudiants s’entraînent aux danses folkloriques. Garçons et filles séparés s’activent au rythme de la musique, chapeau pour les hommes, jupettes pour les femmes.

En pratique

Red Cap Walking Tour : 20 bs + pourboire. Durée : environ 3h. Départ tous les jours à 11h ou 14h de la place San Pedro (à côté de la prison du même nom).

Marché d’El Alto : jeudi et dimanche. Prendre le téléphérique (ligne rouge) situé derrière le terminal de bus. 6 bs l’AR.

MUSEF : 20 bs. Ferme pour la pause de midi (longue la pause).

Hostel El Solario : 30 bs/dortoir. Cuisine dispo mais très mal équipée. Douches électriques rarement chaudes.

Hostel Austria : 40 bs/dortoir (j’avais deux lits dans ma chambre). Douche au gaz. Problème, un seul robinet donc pas de réglage autre que la pression : un moment on s’ébouillante, le suivant on se les gèle. Il y a une cuisine qui mériterait un peu plus d’équipement seulement ouverte de 8 à 21h30. Tout l’hostel est un peu vieillot. Le propriétaire remplit ses papiers à la machine à écrire. Froid, très froid.

Glaces: pas de vraiment bon glacier mais Dumbo vous propose un large choix de goûts et, attention, vous sert très généreusement (la simple équivaut à deux boules, la double à quatre, etc). Le glacier Napoli situé sur la place Murillo à deux pas de l’hostel Austria sert des glaces sans la moindre saveur. Ils font par contre de bons humitas (7bs).

Advertisements
Categories: Voyage | Mots-clés : , , , , | Laisser un commentaire

Navigation de l'article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

%d bloggers like this: