Côte sud du Pérou: Paracas-Huacachina et Nazca

Paracas

Après un trajet simple et rapide, j’arrive à Paracas vers 16h. J’ai fait pas mal d’économies en ne prenant pas Cruz del Sur et je décide donc d’aller manger une coupe de crème glacée. Je pars à la découverte de la « ville » de Paracas et je suis vite désillusionnée. En effet, c’est tout sauf une ville. Il n’y rien d’autre que des hôtels et restaurants. Pas la moindre boulangerie et beaucoup de commerces fermés. En fait, avant l’arrivée des touristes (vers 18h), tout tourne au ralenti. Je demande à plusieurs restaurants mais tous me répondent qu’ils n’ont pas de desserts ni de glace. Frustration.

Je fais ensuite le tour des différentes agences qui vendent toutes le même tour aux îles Ballestas et à la réserve. Les prix sont identiques partout et je suis assez blasée par leur speech essayant de te faire croire que eux, ils font quelque chose de différent. Bref, je finis par réserver mon tour avec mon hostel. Les prix des restaurants étant plutôt élevés, je mange des nouilles instantanées.

P1040973

Le lendemain, je me réveille tranquille puisque j’ai décidé de faire le tour de 10h, la majorité des touristes prenant celui de 8h pour pouvoir directement repartir à Ica et optimiser leur journée. Le tour en bateau est plutôt sympa. En se rendant aux îles, on passe très près de vols d’oiseaux. Je vois pour la première fois des lions de mer, des animaux très moches.

P1050035

De retour sur la terre ferme, je goûte au causa, une lasagne de purée de pomme de terre à la mayonnaise dont une péruvienne m’a vanté le goût lors du tour. Et bien, c’est aussi mauvais que cela en a l’air. Au moins j’ai goûté.

Ica

J’arrive à Ica et cherche l’hospedaje Wasi dont j’ai lu beaucoup de bien sur internet. Je rencontre le propriétaire qui m’explique dépité qu’ils sont fermés pour cause de rénovation. L’hostel a l’air vraiment bien mais voilà, c’est fermé. Je finis donc dans un de ces hostels glauques type « gare routière ». Au moins, c’est propre et grand mais l’ambiance n’y est pas. Ica est par contre une ville sympathoche. Elle n’est pas belle mais j’aime son ambiance et ses multiples restaurants, pizzerias, glaciers, …

Huacachina

Le lendemain, après moult hésitations, je me rends à Huacachina, l’Oasis touristique qui se situe tout près. Comme prévu, une flaque d’eau entourée d’hôtels et de restaurants. Je n’ai de toute façon prévu d’y passer qu’une nuit et je profite alors du confort de mon hostel et de sa piscine.

P1050090

A 16h, nous voilà partis pour un tour en buggy. Le buggy c’est un gros 4×4 trafiqué où on a rajouté plusieurs sièges (jusqu’à 15) et qui part à l’assaut des dunes. Tout sauf écologique mais bon, je me console en me disant que je ne ferai cela probablement qu’une fois dans ma vie. Arrivés en haut de certaines dunes, nous prenons notre planche de surf et faisons du sandboarding. J’opte pour la technique simple et me couche à plat ventre. En frottant bien la cire sur la planche, on peut atteindre une vitesse de fou! Le tour est franchement sympa mais malheureusement écourté parce qu’un pneu a crevé. Cela arrive!

P1050093

Nazca

Encore un bus et me voilà à Nazca dans un hostel tenu par un couple hollando-péruvien. Le rapport qualité-prix est vraiment bien. Il n’y a d’ailleurs plus de place en dortoir. Cependant, cela tombe bien puisque démarre une crise de tourista aigüe. J’ai en effet fait l’erreur stupide de boire de l’eau du robinet à Huacachina. Ne me demandez pas pourquoi, stupidité. Bref, je me retrouve avec une infection qui va durer mas o menos une semaine. Nazca restera pour moi associée aux toilettes de l’hostel.

Le second jour, je me rends en compagnie d’Argentins et d’une Colombienne au musée Antonini. Un musée sans grand intérêt avec des explications en petits caractères qui te décrivent la pièce exposée telle que tu la vois. Bref, un musée dont j’aurais pu me passer.

P1050100

Le lendemain, je me rends à un mirador pour observer trois dessins des fameuses lignes de Nazca. Pas eu envie de faire un tour en avion, cher et vomitif à souhait. Rien d’exceptionnel depuis le mirador mais je ne pouvais difficilement pas me rendre à Nazca sans rien voir des lignes.

Nazca termine ainsi ma visite de la côte Sud du Pérou et j’en conclus que vraiment, mais vraiment, la côte, ce n’est pas fait pour moi.

En pratique (1 sl = ~3$ ou 3,5€):

Trajet Lima-Paracas : Lima-Pisco avec Flores : 17 sl. Départs toutes les 1/2h. Un peu moins de 5h de trajet. S’arrête à la cruce Pisco. De là, prendre un premier collectivo à Pisco (2 sl). Ensuite, un second à Paracas (2 sl). Facile et rapide.

Hostel Icthus (Paracas) : 18 sl/dortoir 8 lits. Cuisine avec frigo. Hostel très récent (2014). Excursion aux islas ballestas: 30 sl. Le tour fût fait par l’agence Pisco-travel.com.

Trajet Paracas-Ica : Prendre un collectivo à Pisco (2 sl), puis un second à la cruce Pisco (2 sl). De là, prendre un bus Soyuz à Ica (5 sl). Départs +/- toutes les 10 minutes. Du terminal d’Ica, pleins de taxis vous attendent pour aller à Huacachina (coût : 6-7 sl).

Hospedaje Wasi (Ica): 194 Fermin Tangui. Probablement le seul bon hostel à Ica, mais était fermé pour rénovation.

Hostel Banana’s Adventure (Huacachina). 75 sl/dortoir avec petit déjeuner américain inclus, tour en buggy et sandboarding. Piscine. Pas de cuisine pour les voyageurs mais un bar/cuisine qui semble faire de la cuisine de grande qualité mais un peu cher. Lits et sdb confortable et moderne. Casiers.

Hostal Brabant (Nazca). 18 sl/dortoir, 30 sl/chambre simple (négociable). Petit déjeuner continental 5 sl/américan 7 sl. Pas de cuisine, serviette de bain fournie. Sdb propre et grande. Eau chaude. Bon wifi. Jolie terrasse sur le toit. Pas de casiers mais possibilité de faire garder des affaires à la réception. A deux pas de la Plaza de Armas.

Pleins de petits restaurants qui servent des menus à 7 sl près de la plaza de armas (Nazca).

Musée Antonini : 15 sl entrée (pas de prix étudiant). Horaires d’ouverture assez particuliers.

Mirador de Nazca: prendre le bus Flores et demander à ce qu’il vous déposé au « mirador de Nazca » (insistez, sinon à tous les coups, ils vous oublient). Coût: 3 sl. Entrée du mirador: 2 sl.

Advertisements
Categories: Voyage | Mots-clés : , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Navigation de l'article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

%d bloggers like this: