Huaraz et alentours: le trek de Santa Cruz

Huaraz est située à 3080m d’altitude et est au fond d’une vallée. Autant vous dire que quand on arrive là pour explorer les environs, il faut d’abord penser à s’acclimater. C’est ce que j’ai fait avec les excursions d’une journée (Laguna 69, Pastoruri, Laguna Wilcacocha, Churrup).

P1040814Une fois bien acclimatée, j’ai fait le tour des agences pour faire le fameux trek de Santa Cruz. C’est un trek de 4 jours/3 nuits à portée de (presque) tous. A Huaraz, toutes les agences le proposent. Cependant, toutes ne l’organisent pas, loin de là. Voici trois noms d’agences qui l’organisent: Ganesa, Galaxia et Montrek. J’ai été voir ces trois agences, leur ai posé de nombreuses questions et me suis finalement décidée pour Ganesa.

Un mardi, 6h du matin, on monte tous dans le mini-bus qui nous mènera au début de la marche après près de 5 heures de route. On forme un groupe de 8 randonneurs: deux Français, un Suisse, deux Espagnols et deux Hollandais. Moyenne d’âge: 25 ans. Notre guide, Marguarita est une petite Péruvienne qui n’arrête pas de rire. L’ambiance est assurée.

P1040686Le premier jour, on ne marche qu’environ trois heures jusqu’au premier campement. Le lunch du midi a déjà effrayé certains gars qui se demandent s’ils vont mourir de faim durant les trois prochains jours. Cependant, avant qu’on n’ait pu entendre le premier gargouillis, voilà que le tea time arrive. Dans une tente « salle à manger » et sur de petits sièges, nous mangeons donc des crackers et buvons du thé. A peine le temps de finir qu’arrive un souper très copieux et fort bon pour du camping.

Le lendemain, le petit déjeuner est lui aussi bien assez grand. Non, on n’aura pas faim pendant ce trek (j’avais lu qu’avec certaines agences, ce n’était pas trop ça). Il est 7h00, on a mangé et on décolle pour la grosse journée: 7h00 de marche avec un col, Punta Union à 4750 m.

punta unionOn commence par une montée lente puis à un moment, Marguarita pointe la montagne en face. « Vous voyez le V? C’est le col ». Vu qu’elle a l’habitude de blaguer, je rigole, me disant qu’on passerait sûrement plus à gauche. Mais non, c’est bien cette grand montée qu’on s’apprête à faire. Alors qu’elle nous annonce, 1h30/2h00, j’arrive en haut après 50 minutes de marche en compagnie d’un Français. Le reste du groupe arrivera dans l’heure et demie.

La vue depuis le col

La vue depuis le col

Passé le col, s’ensuit une grande descente et l’arrivée au camp sous une pluie peu abondante. Le soleil prend le relais et nos affaires sèchent vite. Ce sera notre campement le plus haut (4200 m). Marguarita qui est aussi notre cuisinière, nous surprend avec des tequeños, roulés au fromage pour le tea time. Rapidement, le dîner suit et à 19h00, le thé est pris. On ne va quand même pas se coucher à cette heure? Et bien si! Enfin, on attendra quand même 20h00 avant de céder face au sommeil, ou plutôt essayer. Il n’est en effet pas facile d’avoir assez chaud pour dormir ni de s’endormir aussi tôt.

P1040763Dernier « gros » jour de marche mais pour ce troisième jour, ne nous attend presque que de la descente. Après une petite montée à un mirador pour apprécier les montagnes environnantes, on descend dans la vallée qui a été en partie détruite par un éboulement en 2012. Le dernier campement se trouve à côté de la magnifique rivière. C’est beau mais malheureusement, cela attire aussi les moustiques. Ce soir, c’est pop corn avant le repas!

valléePour le quatrième jour, on ne marche que deux heures afin de rejoindre le village d’où vient nous rechercher un collectivo. Juste le temps de prendre une bière tous ensemble et on rejoint Huaraz.

P1040815Ce soir-là, après avoir pu profiter d’une bonne douche au retour, on s’est tous retrouvés pour manger ensemble une dernière fois.

Merci les mules!

Merci les mules!

Pendant les 4 jours du trek, nous n’avons pas été embêté par la pluie et avons seulement marché 30 minutes sous la pluie. On a peut-être eu beaucoup de chance mais globalement, en saison des pluies, si on part tôt, on peut y échapper.

En pratique :

Agence Ganesa. Prix : 280 sl. Bons sacs de couchage. Demandez à avoir une couverture supplémentaire (inclus dans le prix). Ne prenez jamais un trek via votre hostel ou une agence qui ne fait que sous-traiter. Cela vous permettra de payer moins pour le même service voire mieux. Par exemple, il n’y avait qu’une couverture qu’ils avaient prise pour moi parce que j’étais venue me renseigner sur les conditions du trek. J’ai payé 280 sl quand d’autres ont payé 320sl (même agence au final et mêmes conditions). Négocier le trek ne change rien aux conditions et ne diminue pas le salaire des travailleurs mais la marge de l’agence. Et au contraire, en diminuant le prix payé à l’agence, vous pourrez vous permettre de verser de plus gros pourboires à votre guide et à l’arriero (muletier).

Nourriture très correcte (pas besoin de compléter par des snacks). Bonnes tentes (deux toits, The North Face). Ne prenez pas votre sac à dos mais mettez vos affaires dans un sac en toile (l’agence vous le fournira). Cela évitera que votre sac à dos ne s’abîme ou pire, sente la mule.

Advertisements
Categories: Voyage | Mots-clés : , , , , , | Laisser un commentaire

Navigation de l'article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

%d bloggers like this: