Trujillo et le festival de la Marinera

« La seule chose qui tourne sur terre, c’est leur robe légère ». Alain Souchon

P1040043

Après les deux Huacas, changement d’époque, je vais voir la demi-finale du concours de danse de la Marinera. Des couples de tous âges (enfants, adultes, seniors) se succèdent pour exécuter cette danse de séduction. Le crédo de la Marinera?

Somos « Todas las sangres », orgullo de nuestra tierra y como buenos peruanos bailamos la marinera. (Nous sommes « Todas las sangres », la fierté de notre terre et en bons péruviens, nous dansons la marinera)

Ce que j’ai préféré: les costumes des danseurs. Ceux-ci sont très variés, je n’ai pas vu deux fois la même robe. Si les femmes dansent toutes pieds nus, les hommes dansent eux parfois chaussés, parfois également déchaussés. Selon les régions, on voit également des variations comme le poncho ou le chapeau pour les femmes. Entre les différentes catégories, on peut voir les précédents vainqueurs exécuter la danse. C’est beau, mais il est vrai, un peu répétitif. Avec les matracas, énormes crécelles, j’ai la tête comme une cloche et je quitte le Colisée après 4 heures de spectacle (celui-ci continuant encore).

Les fameuses matracas géantes

Les fameuses matracas géantes

Le samedi, c’est le défilé de chars (Gran Corso) de la Marinera. J’ai les infos de l’office du Tourisme mais pour une fois, elles ne sont pas bonnes. Je galère donc à comprendre où passera ce défilé. Celui-ci démarre après plus d’une heure de retard et c’est au pas de course que les chars et danseurs défilent. La municipalité aurait-elle du mal à imposer un arrêt de la circulation pendant plus de 40 minutes? Parmi les divers chars qui défilent, un aura particulièrement attiré mon attention.

Mais que fait l’Atomium à Trujillo?

Cette après-midi-là, il y a le concours national de chorégraphies de Marinera. Je pense aller acheter mon ticket et lire tranquillement dans un parc avant le début des numéros de danses folkloriques. A l’approche du Colisée, je me demande ce qui attire toute cette foule. C’est la file des futurs spectateurs qui attendent pour acheter leur ticket. Alors, me voilà, deux heures à attendre. Le précieux sésame en poche, je rentre enfin pour voir différentes compagnies de danses montrer le meilleur d’elles-même. Les numéros sont très variés, les costumes magnifiques. Certaines compagnies recréent également plusieurs scènes historiques et c’est assez comique de voir danser les Moche^^. Des trois événements de la Marinera auxquels j’ai assisté, c’est celui que j’ai préféré.

P1040271

Après Trujillo, direction Huaraz. J’ai pris le bus de nuit Movil Tours. Grand changement en vue. Le terminal, Terrapuerto, qui a a tout d’un aéroport, a réussi à me faire stresser. Annonces aux micros, écrans géants annonçant les départs, salles d’attente, tout y fait penser.

En pratique (~3 sl= 1$ ou ~4 sl = 1€) :

Restaurant végétarien El SOL. 5 sl le menu. « Vrai » végétarien. Pas exceptionnellement bon mais sort du lot. 260 B calle Junin.

Délicieuses glaces artisanales : Panaderia « Fito Pan », à l’arrière de la Plaza de Armas. 2,5 sl/1 boule ; 4 sl/2 boules. Goûtez à la saveur cappuccino ! Vraies glaces comme on en a « chez nous ».

Festival de la Marinera : en 2015, du lundi 19 au dimanche 25 janvier. Concours de la marinera : éliminatoires, demi-finale et finale. Prix pour une place populaire (la moins chère) pour la demi-finale : 20 sl/adulte. Pour la finale : 30 sl. Défilé (Gran Corso) : en 2015, le matin du samedi 23 janvier. Concours de chorégraphies de la marinera : le samedi 23 en fin d’après-midi. En parallèle, il y a également un spectacle équestre de marinera. Toutes les infos à iPeru. (actuellement à cette adresse : Jr. Independencia 467, bureau 106. A côté de l’hôtel Libertador).

Bus pour Huaraz :

Linea : 21h00 : 35 sl. 21H15 : 45 sl (bus VIP). Durée : 7h. Départ depuis 2665 av. America Sur (En face de la Drell).

Movil Tours : 1 bus à 21h40 qui passe par Caraz : 50/65 sl. 1 autre à 22h30 : 45/60 sl. Durée : 7 h. Départ depuis le nouveau Terrapuerto (1,20 sl) (Panamericana Norte KM 558 Moche – Trujillo). Snack, boisson et couverture.

Pour passer par Caraz de jour (et le cañon del Pato) : prendre un bus pour Chimbote (2-2h30) puis un bus pour Caraz (4-5h). La compagnie Yungay Express part de Chimbote à 8h30 am. Le bus de Linea qui faisait Trujillo-Chimbote à 5h30am n’existe plus. Apparemment, America Express a des bus toutes les 20 minutes pour Chimbote depuis Trujillo (lu sur un forum). Pas pu tester cette option, vu qu’à l’office du tourisme, seule l’option Linea m’a été renseignée. De Caraz à Huaraz : 1h30 de trajet.

Advertisements
Categories: Voyage | Mots-clés : , , , , | Laisser un commentaire

Navigation de l'article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

%d bloggers like this: