Cajamarca

Après Leymebamba, j’ai pris le bus pour Cajamarca. J’ai fait ce choix malgré les avertissements que l’on m’avait donnés. Le matin du départ, tout le monde ne parle que d’éboulements. Il a plu toute la nuit, la pire des situations qui pouvait arriver. Fataliste, j’attends le bus.

Après pas plus d’une demi-heure de trajet, la route est en effet coupée par un éboulement. On attend qu’une machine vienne depuis Leymebamba pour déblayer la route. Finalement, en tout, cet incident ne nous aura fait patienter que 40 minutes. De plus, la totalité de la route est asphaltée. Et manifestement, les chauffeurs ont eu à coeur d’arriver à l’heure à Cajamarca. Résultat, pour le reste du voyage, une pause pipi très, très courte et pas de pause pour manger. Heureusement, la veille, j’avais eu un repas tellement copieux que j’avais demandé à emporter les restes.

P1030545

J’arrive donc à vers 17h30 en ville. J’ai tenté pour la première fois de ce voyage le couchsurfing et je dois appeler un ami du Couchsurfeur pour qu’il me donne la clé. C’est la troisième fois que je tente de le joindre dans des cabines publiques et il ne répond pas. Je me mets donc à la recherche d’un hostel sans avoir la moindre idée d’où aller. Je demande où est la direction de la plaza de armas et marche vers celle-ci en espérant trouver mon bonheur. Après une bonne demi-heure de recherche, j’ouvre finalement mon Lonely (j’avais la flemme de le sortir de mon sac). L’hostel qui me semble le plus adapté se trouve sur la plaza de armas. Comme quoi, mon intuition de départ n’était vraiment pas mauvaise. Ce soir-là, je me ballade un peu dans la ville qui est bien sympathique.

P1030777

Le lendemain, un dimanche, je pars à la découverte de la ville, de ses églises et musées, après être passées chercher des renseignements à l’office du tourisme. Le matin, je visite le complexe Belén (qui n’est pas exceptionnel en soi) et l’église San Francisco. L’après-midi, je vais voir le complexe de la Recoleta dont je n’ai trouvé que l’église. Pas grand chose de spécial.

On n'est jamais trop sûrs!

On n’est jamais trop sûrs!

.Après, en retournant à la plaza de armas pour rejoindre le mirador Santo Apolonia, je vois dans les rues, des jeunes, certains déguisés, se déplacer bruyamment et lancer quelques bombes à eau. Je demande à deux femmes ce qui se passe et elles me disent que c’est le carnaval qui démarre. Le carnaval de Cajarmaca est en effet un des plus réputé du Pérou mais il n’est supposé commencer officiellement cette année que fin janvier avec comme dates principales le 14-15 et 16 février. Apparemment, ces jeunes ont décidé de ne pas attendre. J’arrive à la place d’armes et les vois affluer. Les policiers, présents en grand nombre, bloquent l’accès et ne les laissent passer qu’un par un après les avoir fouillés ! Je vois donc les enfants vider leurs poches et en faire tomber des bonbons. Drôle de scène. Le long d’un mur, sont également présents les forces spéciales de police avec casque, bouclier anti-émeute et gilet pare-balle. C’est vrai qu’ils ont en face d’eux de dangereux délinquants armés de fusils et de bombes ! A eau !

Vue depuis le Mirador

Vue depuis le Mirador

Nous sommes mouillés cet après-midi tant par la pluie que par les petits diablotins. A un moment, je me décide à aller voir l’intérieur de la Cathédrale attenante à la place. Soudain, je me retrouve devant un adolescent qui tient un sac de bombes à eau. Je l’implore d’un « non, non » et celui-ci, me répond, « non pas toi ». Je comprends cela comme un « non, pas une touriste ». Je marche donc d’un pas rapide pour rejoindre la cathédrale et sens exploser dans mon dos une bombe. Petit farceur !

P1030732

Le lendemain, je fais jouer la concurrence pour prendre le tour le moins cher pour Cumbe Mayo. Tous les tours font de toute façon la même chose, pas besoin de payer plus. L’unique alternative pour s’y rendre est de marcher et, j’étais encore un peu trop refroidie par mon expérience canine de Chachapoyas (je vous rassure, je ne suis pas complètement traumatisée par les chiens même si j’en parle tout le temps).P1030689

Cumbe Mayo est très impressionnant. Il est composé d’une partie naturelle, un château de pierre sculpté par le vent et les éléments mais également par une partie culturelle, des aqueducs construits par les Cajamarquiens. Les deux me plaisent tout autant. Les explications du guide cependant m’ennuient à la force de l’entendre nous décrire les différentes roches comme un iguane, une main ouverte, un chien, un éléphant, une main fermée, un cheval, une main de profil, … Je ne peux cacher mon rire sarcastique.

Et vous, vous voyez quoi?

Et vous, vous voyez quoi?

Ce jour-là, alors que nous sommes en plein dans les vacances des péruviens, je suis la seule étrangère du mini-bus et l’annonce du mon pays d’origine, la Belgique, est applaudie par les participants. Après cette journée, je fais aussi partie de pas mal d’albums souvenirs de péruviens. Une photo avec une belge, cela ne se refuse pas !

P1030698

Le lendemain, je me rends en collectivo aux ventanillas d’Otuzco. Le site est petit bien qu’intéressant et après en avoir vite fait le tour, je profite du calme de ce lieu, un cimetière à vrai dire, pour y lire au soleil.

P1030765Je me rends cet après-midi aux Baños del Inca, là où Atahualpa lui-même allait se baigner. Vous y avez le choix entre une piscine ou des jaccuzis privés par tranche de 20 minutes. J’ai choisi la piscine, celle-ci étant à ciel ouvert. Je n’y ai rien trouvé d’intéressant excepté l’eau chaude. Les « vrais » bains sont eux à l’extérieur mais interdit d’y entrer (je pense de toute façon qu’on y cuirait).

P1030770Après une dernière soirée à écouter un groupe de musiciens jouer sur la Plaza de Armas, je quitte mon hostel direction Chiclayo.

P1030796

En pratique (~3 sl= 1$ ou ~4 sl = 1€)

Bus de Leymebamba à Cajamarca : 30 sl. Durée : 9 heures. Départ : 8h10 ou 22h.Snack et boisson à Celendin. Compagnie Virgen del Carmen.

Hostel Plaza : directement sur la Plaza de armas. Personnel pas très sympathique. 20S/chambre individuelle, sdb partagée. Serviette de bain et papier toilette à disposition. Eau chaude uniquement le matin entre 7h30 et 9h30.

Où manger une très bonne glace ? A la heladeria holanda. Il y en a une sur la Plaza de Armas et une autre dans l’avenue Puga, sur la droite en direction de la Recoleta.

manger vraiment pas cher ? Toujours dans l’avenue Puga, il y a un vendeur de hamburgueur à 1 sl sur la gauche en venant de la Plaza de Armas. Sinon, il y a un autre snack rue 2 de Mayo, très près de la Plaza de Armas, sur la droite.

Pas trouvé de petit café sympa. Seulement testé le café Oasis où j’ai bu un très mauvais chocolat chaud (4sl).

Tour à Cumbe Mayo. Pleins d’agences autour de la Plaza de Armas. Négocié à 15 sl (prix de départ 25) comprend l’entrée au site (5sl/2sl étudiant).

Collectivo pour les Ventanillas de Otuzco : Entrée 5 sl/2sl étudiant.

Collectivo pour los Baños del Inca : 0,8 sl. Entrée à la piscine : 3 sl. Les collectivos se prennent au coin de l’avenue Mario Urteaga et Dos de Mayo.

Iperu : près de la Plaza de Armas, dans la rue Del Batan. Très bons conseils et cartes !

Advertisements
Categories: Voyage | Mots-clés : , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Navigation de l'article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

%d bloggers like this: