Chachapoyas

Plaza de armas Chachapoyas

J’arrive à Chachapoyas après 3 semaines où j’ai peu bougé. Je me ballade à travers la ville et j’ai vite fait de découvrir le centre avec sa Plaza de Armas, son église, son marché central et sa rue piétonne. Pour l’hostel, je ne me suis pas cassé la tête, j’ai été à celui qui m’avait été conseillé par deux fois : le Chachapoyas Backpacker. Comme prévu, un très très bon hostel (il m’a fait pensé au D’Matthias, de Baños, l’hostel que j’ai préféré en Equateur).

Avez-vous déjà vu ... Jésus dans une tente? Maintenant, oui!

Avez-vous déjà vu … Jésus dans une tente? Maintenant, oui!

Huancas, une belle vue sur le cañon

Le lendemain, je me repose. De quoi ? On peut se le demander. En fait, il pleut des cordes et je ne me vois pas trop randonner ou visiter sous cette drache. Le surlendemain, je continue dans la même veine en skypant comme je peux malgré la connexion hasardeuse (heureusement, il y a le chat facebook). Vers 12h00, la pluie semble s’arrêter. J’en profite pour me bouger les fesses et me rendre au village de Huancas. Je compte m’y balader, admirer la vue sur le cañon et revenir en randonnant. Pas de chance, tout juste arrivée, la pluie se remet à tomber dru. Je m’abrite quelques temps dans le mirador mais la pluie semble motivée à continuer bien longtemps. Je vais manger dans un petit restaurant sur le chemin. Un plat loin d’être mémorable et un peu froid. A mon retour au mirador, il pleut toujours autant. Mieke, une hollandaise qui est dans le même dortoir que moi, m’a rejoint. Après avoir pu apercevoir le cañon en face lors de brefs moments sans nuages, on se décide à rentrer. En collectivo, vu la pluie.

La cataracte Gocta

Cataracte Gocta

Ce soir-là, j’apprends qu’à la cataracte Gocta (la troisième plus grande cascade du Monde d’après la guide), il n’a pas plu et il y a même eu du soleil. Je me décide donc à mettre mon réveil. Le lendemain, je prends un tour et m’y rends. J’ai de la chance, comme la veille, il ne pleut pas et on est même gratifiés de quelques rayons de soleil. Sur le chemin, je goûte au guarapo, une boisson délicieuse et malheureusement, très, très locale (impossible de la trouver ailleurs). La randonnée de 5h A/R est facile et la cascade majestueuse. Après cette journée plus sportive, je me sens pleine d’énergie.

La forteresse Kuélap

Kuélap

Le jour suivant, je me lève donc pour Kuélap. Kuélap, c’est la forteresse Chachapoyas. Une forteresse qui était également lieu de culte et lieu administratif. Les Chachapoyas, c’est une civilisation qui s’est étendue +/- de 400 à 1470 quand ils ont été conquis par les Incas. Ceux-ci ont ensuite été à leur tour colonisés par les Espagnols (vers 1530). A Kuélap, on peut donc voir les ruines des bâtiments Chacha mais aussi de certains bâtiments Incas construits par la suite. Le site est assez grand et les explications du guide très intéressantes. Cependant, on va un peu vite vu les temps de trajets importants pour aller et revenir à Chachapoyas (5h en tout).

Les sarcophages de Karajia

Sarcophages Karajia

Après deux jours de visites avec des agences (difficile de faire sans), je décide de partir seule visiter Karajia. Je n’avais en effet pas envie de payer pour visiter la grotte de Quiocta. En expliquant mon plan à un couple d’Américains, Kate et Kurt (leur blog est ici), ceux-ci décident de se joindre à moi. C’est donc à trois que l’on a pris un collectivo puis un taxi et rejoint ainsi le village de Cruzpata. Sur le chemin menant au village, on a vu pas mal de moutons et de femmes filant la laine sur le pas de leur porte. A l’entrée, Kurt achète un bonnet à une petite fille directement tricoté à partir de la laine des moutons que l’on a vu à l’instant. Une laine ni traitée, ni teinte !

De la boue, de la boue, toujours de la boue (cette photo a été prise au péril de mon pantalon).

De la boue, de la boue, toujours de la boue (cette photo a été prise au péril de mon pantalon).

Après les premiers cents mètres que l’on a parcourus insouciants, on s’est vite rendu compte d’une erreur de jugement. Il aurait fallu avoir des bottes ! Le chemin est extrêmement boueux et on avance à petits pas pour ne pas tomber. Plusieurs fois, on marche en bordure de champs tant le sentier est devenu impraticable. Après 1h de marche, on arrive enfin aux sarcophages. Ce sont des statues d’environ 1,5m de haut faits de bois ou de cane et recouvertes de terre. Elles sont peintes et en très bon état. A l’intérieur se trouvent des momies des rois et reines Chachapoyas. Une fois la pente remontée, on a été très heureux de voir que notre taxi nous avait effectivement attendu malgré le double de temps que nous avions pris.

Huancas mais sous le soleil (ou presque)

Cañon

Le lendemain, je me décide à un jour de repos. Mais manifestement, le soleil n’est pas de cet avis. Pour une fois qu’il fait beau, je ne vais pas rester à lire tranquillement à l’hostel. Je me décide à revenir à Huancas pour cette fois-ci randonner. C’est ce que je fais et la pluie reste à distance. Sur le chemin du retour, que je fais à pied, le soleil décide même à briller pas mal et à me cramer le visage.

Au lieu de revenir directement à Chachapoyas par le chemin pris par le collectivo à l’aller, je me décide à tourner à droite en suivant la flèche indiquant le Mirador Luya Urco. Bonne idée, excepté qu’en chemin, surgit soudain un chien, puis deux, puis cinq. Ils aboient fort et sont très agressifs, ils grognent. Je ramasse des cailloux et lentement continue ma route tout en les tenant éloignés avec mes cailloux. Alors que ceux-ci diminuent et que j’ai à peine dépassé les chiens d’1m, deux policières sur une moto arrivent opportunément et s’interposent entre moi et ceux-ci. J’accélère l’allure et celles-ci redémarrent une fois qu’une distance suffisante me sépare des chiens. Je les remercie et continue ma route sursautant à chaque chien qui aboie, même au loin. Je serre bien forts dans ma main les nouveaux cailloux que j’ai ramassés.

Ce soir-là, dernier passage au Café San José, café où j’aurai été pratiquement tous les jours. Ils n’ont malheureusement plus de glace au chocolat ni au café mais je me console avec un milkshake goût dulce de leche.

Le lendemain, après avoir failli oublier ma « pochette secrète » contenant mon passeport et des $, je me rends en combi à Leymebamba. Ainsi, je peux voir son musée réputé et couper le long trajet jusqu’à Cajamarca (et aussi éviter un réveil matinal!).

Une fois mon sac déposé dans un hostel, on m’indique le chemin du musée et on me conseille de marcher (plutôt rare au Pérou). La pluie vient de s’arrêter, cela tombe bien! Une fois bien lancée sur le chemin, celle-ci décide de reprendre du service et pendant la demi-heure de marche, le ciel alternera entre éclaircie et pluie. Je ne savais pas très bien à quoi m’attendre mais une chose est sûre, je n’ai pas été déçue. Alors que j’avais oublié que le trésor de ce musée était les momies, j’étais déjà bien contente de la qualité des salles et explications sur la civilisation Chachapoyas, sur Kuélap, Karajia, sites que j’avais visité peu avant. Puis, il faut bien le dire, une fois devant les momies, extrêmement bien conservées, on ne peut qu’être fasciné. Il y a environ 300 momies ou squelettes dans des sacs mortuaires (une autre manière de « conserver » les corps). Le musée est très récent et les explications très bien faites.

En pratique (~3 sl= 1$ ou ~4 sl = 1€):

Collectivo (combi) de Jaen à Bagua Grande : 5 sl. Combi de Bagua Grande à Chachapoyas : 10 sl.

Banque BCP sur la place au bout de la rue Amazonas (à l’opposé de la Plaza de Armas). ATM sans frais et possibilité de changer ses billets de 100 ou 50 pour des billets de 20 sl.

Hostal Chachapoyas Backpacker : 18 sl/dortoir de 4 lits. Eau chaude, serviette de bain, papier toilette, cuisine assez bien équipée, personnel très sympa. Wifi pas terrible.

Café San José : Incroyable café qui possède quelque chose d’unique pour le Pérou : une salle sans télévision ni musique ! De plus, prix bons marchés et bonnes pâtisseries. Chocolat chaud : 2,5 sl. Milkshake : 8 sl. Brownie : 4 sl. Ils servent aussi des repas.

Hamburgers : Sanguchon : dans la rue Amazonas, sur la droite en venant de la Plaza de armas, après la salle de gym. Très bons hamburgers de 3 à 7 sl. Par contre, pas de frites. Chicha morada à 0,5 sl.

Pizza : La Estancia : 5 sl pour la personal. Assez petites mais cela suffit avec un dessert.

Yoguis : sortes de gaufres/sucettes fourrées au fromage. Dans la rue Amazonas sur la gauche en venant de la Plaza de armas. Pas loin de l’hostel.

Yoguis

Village de Huancas et le cañon de Sonche : Prendre un collectivo (combi) à 3 sl. Part dès qu’il est plein. Entrée au Mirador : 2 sl. Il y a deux restaurants sur la route qui mène au restaurant mais rien d’exceptionnel. Mieux vaut y aller quand il faut beau. Retour à pied : 2h de marche.

Tours à la cataracta Gocta : 25 sl. A payer sur place, l’entrée : 10 sl/5 sl étudiant. On commande avant de démarrer dans un restaurant : 15 sl. On n’est pas obligé de manger là donc n’hésitez pas à manger ailleurs et probablement moins cher. 2H30 de marche jusqu’à la cascade (et de nouveau 2h30 pour revenir). En chemin, ne passez pas l’occasion de goûter au guarapo. C’est un jus de cane à sucre légèrement fermenté. Très bon et rafraichissant. 0,5 sl/verre. Eventuellement, prenez avec vous des bouteilles vides pour les remplir (1,5 sl/0,50 cl). Je n’en ai plus jamais revu par la suite. Pour y aller sans tour, prenez un des combis qui va à Bagua Grande ou Pedro Ruiz et demandez à être déposé à la cataracta Gocta. Ils vont déposeront au début d’un chemin qui mène au village d’où on démarre la randonnée. De là, faites du stop pour y arriver (mieux vaut y être le matin vers 9h30).

Tours à la forteresse Kuélap : 30 sl. A payer sur place, l’entrée : 15 sl/8 sl étudiant. Il y a une visite guidée de +/- 2h00. Si vous y allez par vos propres moyens, vous paierez autant (15 sl le combi pour y aller) et vous devrez attendre les tours pour profiter d’un guide (s’il accepte). Va être construit cette année, un téléphérique reliant Nuevo Tingo à Kuélap et arrivant à la billetterie. Cela permettra de venir par ses propres moyens plus facilement mais cela risque d’amener également bien plus de touristes, ce que le site risque de mal supporter.

Pour aller aux sarcophages de Karajia : les tours pour voir les sarcophages comprennent également la visite de la grotte de Quiocta et coûtent 40 sl. Pour y aller sans tour: Combi de Chacha à Luya : 5 sl. Taxi partagé jusque Cruzpata : 15 sl (donc 5 sl chacun). Aller-retour : 20 sl par personne. De Cruzpata, il y a un sentier qui est censé prendre 30 minutes aller. Avec la boue, cela nous a mis 1h00. Il y a une possibilité de louer des bottes mais on ne l’avait pas vue. Entrée : 5 sl/3 sl étudiant.

Combi pour Leymebamba : 8 sl. Départs à heures fixes : 10/12/14/16/17h. Durée : 2 heures. Pour aller au musée, suivez la route principale en montant. Vous arriverez un second village. Continuez sur la route. Après un tournant, vous verrez de grands escaliers en pierre plutôt récents. Prenez-les et continuez sur la route jusqu’au musée. Durée : 30 minutes de marche. Alternative : prendre un moto-taxi pour 5 sl. Entrée du musée : 15 sl/ pas de prix étudiant pour les étrangers. Durée de la visite : environ 2 heures. Très bon musée mais explications uniquement en espagnol.

Hostal à Leymebamba : La Petaca (sur la Plaza de armas). Eau chaude, serviette de bain, papier toilette. Pas de wifi. Télévision. Cuisine commune à disposition (micro-onde, cuiseur à riz, machine à café!). Chambre simple avec sdb privée : 20 sl (25 avant négociation). L’ensemble de l’hostal a l’air d’avoir été rénové très récemment (je pense même qu’ils n’ont pas encore tout à fait fini).

Advertisements
Categories: Voyage | Mots-clés : , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Navigation de l'article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d bloggers like this: