Les randonnées à faire autour d’Isinlivi

Lors de mon séjour à Isinlivi, j’ai eu le temps de faire qVue du haut de Guangumalauelques randonnées autour du village. Ces randonnées ne font pas partie de la boucle du Quilotoa.

Isinlivi-Cochalo-Isinlivi : clap première !

Un matin, je pars armée de mon bâton (pour tenir les chiens à distance) et mes instructions de randonnée pour voir le village de Cochalo. Je suis très fière de moi quand j’atteins la rivière et le petit pont de bois conformément à ma feuille de route.

Ensuite, près d’une ferme, j’hésite, je suis supposée suivre un sentier « à moitié effacé ». Serait-ce ces vagues traces dans l’herbe ? Je n’ai aucune idée de la direction que je suis supposée prendre et d’où se trouve approximativement ce village. Comme j’attends immobile à proximité de sa ferme, un chien approche en aboyant attirant ainsi les deux autres chiens. Génial. Pourtant, d’après les instructions, je suis obligée de m’en approcher pour prendre le sentier. C’est ce que je fais tout en secouant mon bâton pour les tenir éloignés. Le fermier s’approche et rappelle vaille que vaille ses chiens. Je lui demande où se trouve Cochalo et je ne sais pas s’il parlait Kichwa ou si c’est sa bouche édentée, mais je n’ai rien compris à sa réponse. Comme sa main indiquait que je devais monter, j’ai décidé de m’éloigner un peu de ses chiens et de monter à travers champs.

Essoufflée, arrivée en haut, je trouve un petit sentier que je suis. Les instructions correspondent à nouveau. J’entends aboyer derrière moi. Voilà qu’un des chiens m’a suivi par-delà la crête. Je fais encore quelques gestes avec mon bâton et il me lâche enfin les baskets.

Je prends très peu de pauses et ose à peine lâcher mon bout de bois le temps de boire un peu. J’atteins finalement le petit village, je vois l’école et l’église à ma gauche comme prévu. Tiens, maintenant, il y a des marques rouges qui suivent le même chemin que moi ! Au bout d’un moment, j’ai un peu du mal à suivre les instructions mais tant pis, je continue à l’instinct. Je croise un taureau au milieu du chemin que je contourne et finis par retourner à Isinlivi en suivant de petits chemins. Je suis particulièrement fière de ma première rando, d’avoir atteint le village et d’avoir pu revenir, le tour en bien moins de temps qu’initialement prévu.

Quelques jours plus tard, alors que je lis les instructions en vue de me rendre à Guantualo, je m’étonne de voir que le petit village mentionné sur la route est Guangumala. Bizarre, l’auteur de ces instructions aurait-il confondu avec Cochalo ? (oui, c’est toujours l’auteur des instructions qui a tort, n’est-ce pas ?). Moi et mon sens de l’orientation détestable, je n’y comprends rien. Je finis par trouver une carte et me rends compte que quelques jours plus tôt, je n’ai jamais atteint Cochalo mais seulement Guangumala. S’il n’y avait pas de « vrai » sentier à partir de la ferme aux trois chiens, c’est bien parce que je n’allais pas du tout dans la bonne direction. En fait, par rapport à Isinlivi, Cochalo est au Nord alors que Guangumala est au Sud. Et dire que j’ai cru suivre les instructions tout le long ! Je me promets qu’un jour, je verrai ce village !

Isinlivi-Guantualo (marché le lundi matin) -Isinlivi

Un dimanche smoutonsoir, après m’être rendue compte de ma précédente confusion entre Cochalo et Guangumala, je me mets à douter. Vu l’énorme erreur que j’ai faite, vais-je arriver à me rendre au marché de Guantualo et revenir jusqu’à Isinlivi. J’ai assez mal dormi m’imaginant perdue toute seule au milieu de ces montagnes. Le marché n’ayant lieu que le lundi matin, je me motive en me disant que c’est vraiment une occasion à ne pas rater et qu’elle ne se présentera sûrement pas deux fois. Je pars finalement assez tôt armée des instructions et de la carte.

Comme la première partie me mène à Guangumala, je suis en terrain connu. Cette fois-ci, je n’ai plus à passer près des chiens et le chemin est beaucoup plus simple (la première fois, j’avais, en fait, fait un grand détour). Une fois à Guangumala, je m’assure auprès de deux petites vieilles du nom du village. Cette fois, c’est la bonne. Sur la route, je croise encore un autre vieux qui m’indique Guantualo. Forcément, le lundi, c’est une route un peu plus courrue (j’ai croisé environ 6 personnes en 1h30, la foule!). Les instructions correspondent à mon trajet et sur la crête, je croise la route d’une vieille femme et d’un jeune homme à cheval qui me confirment encore que oui, je suis sur la bonne route. On croise encore quelques chiens et je reste bien près d’eux.

Le marché de Guantualo est minuscule. Il y a une partie avec 2-3 vendeurs de fruits et légumes et un marché aux animaux. On voit de partout des cochons, moutons, lamas, … C’est amusant de voir les gens négocier et palper ces derniers pour en estimer le prix.

Après avoir tenté le diable avec une glace pour le moins artisanale (mais glace très bien digérée), je termine cette marche par une partie beaucoup plus simple avec plus de descentes. 2H50 plus tard, j’ai enfin (vraiment) fait une des randonnées du coin.

Sigchos-Isinlivi

Depuis que je suis au Llullu Llama, j’ai la peau terriblement sèche et au bout d’un moment, je n’en peux juste plus, il faut que trouve une crème hydratante. Dans le village, aucun des petits magasins n’en a. Je me rends donc à Sigchos.

Pour atteindre Sigchos, on peut soit marcher, soit prendre le bus très, très, très tôt (genre 3h du matin), soit prendre le lechero ou milktruck, le camion du laitier.

J’attends donc celui-ci à 9h. Je suis en compagnie de Camille, Québecquoise et Agnès, Allemande qui viennent de terminer la boucle du Quilotoa. Finalement, nous prenons un autre pick-up qui allait à Sigchos. En chemin, nous nous arrêtons dans un petit village prendre une dame. Dans ce village, une personne est morte et il y a une chapelle ardente. On nous offre des canelitos (boisson chaude à la cannelle) accompagnés de biscuits comme le veut la tradition.

Arrivée à Sigchos, je trouve enfin ma crème hydratante et c’est parti pour la rando retour !

Même si, j’aurais pu éventuellement me perdre, je trouve assez facilement mon chemin grâce aux instructions. Je passe, enfin, par le « vrai » village de Cochalo et en 2h30, je suis de retour. Quelques chiens ont bien aboyé sur mon passage mais tout en restant sur leur propriété.

Loma Cochapamba ou la colline aux mûres

Dimanche à nouveau, il n’y a pas de voyageurs et comme le lundi matin, je dois me lever à 7h00 pour réceptionner des livraisons, j’enchaîne à nouveau avec une rando devant me mener à une colline aux mûres. La saison s’étale de septembre à novembre. Cela tombe bien, je suis en plein dedans. Avec mes tupperware, je pars donc dans l’optique de faire des cupcakes aux myrtilles et de la marmelade.

Après une demi-heure environ, je n’arrive pas à trouver le fameux sentier que je suis censée prendre. Peu importe, j’estime qu’en restant sur la route, je rejoindrai le même point. Je pense avoir eu raison puisqu’à un moment, je retrouve les instructions et une des photos me confirme que j’ai rattrapé le bon sentier.

Celui-ci passe dans une prairie clôturée, je dois donc passer les barbelés. Peu de temps après, voilà que 4 taureaux sont sur mon chemin. Je réfléchis, scrute avec attention leur entrejambe dans l’espoir d’y découvrir un pis et puis, décide d’essayer de passer « discrètement ». Manifestement, les deux taureaux qui étaient un peu en amont du sentier n’étaient pas de cet avis, et au moment où je les dépasse, les voici qui descendent assez rapidement vers moi me bloquant le sentier du retour. Je sors du sentier et les contourne en courant, faisant ainsi demi-tour.

Après avoir essayé à nouveau de trouver un autre chemin par la route, je finis par m’avouer vaincue. Il n’y aura pas de mûres au repas !

En pratique :

Marchés dans la région :

Lundi : Guantualo

Jeudi : Saquissili (près de Lacatunga)

Dimanche : Sigchos.

Pick-up pour aller d’Isinlivi à Sigchos : entre 0,75 et 1$. Le milktruck passe approximativement vers 9h à Isinlivi, près de l’église.

Advertisements
Categories: Voyage | Mots-clés : , , , , , , | Laisser un commentaire

Navigation de l'article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d bloggers like this: