La Thaïlande en pratique

Voici une série d’infos pratique pour qui voudrait voyager en Thaïlande.

Pour rappel, j’y suis allée avec ma sœur au mois de juillet 2014.

Budget
Pour 27 jours sur place, nous avons dépensé 1000 euros à deux, soit 500€ par personne.
Sachez que si vous partez seul, vous dépenserez plus vu qu’un chambre de deux personnes se partage, certains plats ou desserts aussi, les tuks-tuks, etc…
Notre chambre la plus chère nous a coûté 700 Baht, la moins chère 200 baht. Une moyenne, c’est 300 baht avec ventilo et sdb commune.
Pour les plats, il y a moyen de manger pour 30-50 baht le midi ou le soir. Un fruitshake coûte entre 20 et 40 baht.
Sachez que tous les monuments visités étaient plus chers qu’annoncés dans notre guide donc si vous partez dans un an, sachez que tous les prix auront probablement augmenté. Par exemple, le grand palais à 500 baht au lieu de 350.


Fruits
Les fruits sont super bons et il y en a plein au mois de juillet, pour pas cher. C’était vraiment top. Autant en fruitshake, que achetés sur un étal ou dans le muesli du petit-déj. On trouve des fruits à 20 baht le kilo (bon marché) jusqu’à 40 voire beaucoup plus dans les endroits touristiques. Les durians sont plus chers.

Saison – mousson
On avait assez peur de partir au mois de juillet parce qu’on avait entendu pas mal d’avis différents. Oui, il fait chaud mais excepté Bangkok, on n’en a pas trop souffert. De plus, on s’habitue avec le temps à la chaleur et à la fin, j’ai réussi à m’enrhumer quand il a fait un peu plus frais (28°C).
La pluie nous a très peu embêté. Quand c’était pendant la journée, c’était souvent une fine pluie rafraichissante. En soirée, il y avait parfois une grosse drache, mais cela durait environ 20 minutes, il suffit de s’abriter. Eviter la Thaïlande au mois de juillet, c’est un peu comme éviter la Belgique toute l’année. Ce serait se priver sans raison. Tire la langue

Chiens!
Les seuls vrais soucis rencontrés pendant notre mois l’ont été à cause des chiens errants. A Ayutthaya, nous visitions les temples à vélo et un chien a essayé de mordre ma sœur lorsque nous rentrions à notre guesthouse. Elle a fait un écart et s’est faite renversée par une voiture. Heureusement, tout cela sans gravité. Que des bleus à l’arrivée mais ce n’est pas bon pour le moral.
A la fin de notre séjour, je me suis fait mordre à Hua Hin. De nouveau, on a eu de la chance, morsure très légère (une égratignure) et j’étais vaccinée contre la rage. On a quand même dû aller à l’hôpital pour recevoir une piqure de sérum et des antibiotiques pendant 5 jours (pour les autres maladies qu’il peut transmettre).
Conseil: évitez de marcher le soir seul hors du centre ville (mais là, où j’ai été mordue, on était sur la route principale et il ne faisait pas encore noir). Conseil 2: si vous partez longtemps ou en tour du monde ou que vous voyagez beaucoup, pensez au vaccin contre la rage. Conseil 3: ne regardez jamais un chien dans les yeux et arrêtez de bouger si vous vous retrouvez attaqué.

Déplacements – vive le train
Le train n’a pas bonne presse en Thaïlande. Pourtant, cela a été notre moyen de locomotion préféré. Si vous prenez un train ordinaire en 3e classe, cela ne vous coûtera pratiquement rien. 44 baht pour Bangkok-Aranyaprathet ou Bangkok-Hua Hin. Le train est un peu plus lent que le bus (environ 15%) mais arrive souvent au cœur des villes comme à Ayutthaya, Bangkok, Hua Hin, … Dans le train, on peut lire, observer le paysage, manger et goûter à pleins de douceurs locales vendues par des vendeurs ambulants. J’ai vu de magnifiques paysages dans le train que je n’ai pas pu voir dans le bus. En plus, je trouve le train plus confortable (plus de place pour les jambes). Bref, vive le train pour se déplacer en Thaïlande. Quand cela s’adapte dans votre itinéraire, vous pouvez aussi prendre un train couchette. Les couchettes du haut sont moins chères et vous éloignent des petites bêbêtes qui vivent au sol (cafards pour ne pas les citer). Je précise que dans les trains sans couchettes on n’a jamais vu un cafard. En Thaïlande, certaines personnes nous ont parlé des retards du train. Nous, notre retard le plus long a été de 45 minutes et la plupart du temps, notre train était pile à l’heure. Dernier avantage: vous pouvez avoir vos bagages en vue. On a fait la connaissance d’autres belges qui ont été délestés des objets de valeurs se trouvant dans leurs sacs à dos rangés dans la soute d’un bus.
A Bangkok, le bateau est vraiment génial. C’est pas cher, cela permet d’observer les rives et c’est super frais (avec la vitesse, on a du vent, c’est très rafraichissant).

Temples
Mes petits conseils pour visiter les temples: limitez-vous! On nous l’avait dit donc on a zappé certains temples « classiques » (on n’a pas fait les temples de Lopburi ni de Chiang Mai). On n’a pas du tout regretté parce que trop de temples tue les temples.
Tenue: pour la visite du musée national à Bangkok, j’ai été obligée d’acheter un sarong super moche parce que les femmes ne peuvent pas visiter en pantalon. Donc, mon conseil, achetez une jupe légère (et longue bien sûr) que vous garderez dans votre sac et que vous pourrez sortir chaque fois que nécessaire. J’avais un short convertible en pantalon mais cela ne permet donc pas de rentrer partout.

Frontière vers le Cambodge – Aranyaprathet
On avait lu des horreurs sur cette frontière et son millier d’arnaques. On n’en a pas vu le bout du nez. Peut-être avait-on l’air fauchées, peut-être ont-ils fait le ménage. En tout cas, tout s’est passé sans encombre.

Tourista
Alors, on n’y a pas échappé mais uniquement en fin de séjour, après avoir mangé des fish cake. Mon conseil, ce serait de manger de tout sans se priver, de toute façon, c’est une loterie. On a bu des glaçons, mangé des granités, bu l’eau des carafes dans les street foods, mangé des plats vendus dans le train, … Bref, on n’a pas vraiment suivi les conseils aux voyageurs et globalement, c’était safe. La tourista de la fin, c’est arrivé comme cela aurait pu ne pas arriver, suivi des conseils ou non. Donc, faites-vous plaisir.

Thaïlandais serviables
Quand ma sœur s’est fait renversé et quand on a été attaqué par des chiens, on a toujours eu le secours de Thaïlandais au-delà de la simple attention. Ils n’hésitent pas à s’arrêter et à vous accompagner en voiture pour être sûr que tout va bien pour vous. Même en dehors de ces situations, on a souvent des petites aides comme une dame qui a choisi les fruits pour nous sur un étal pour qu’on ait des fruits mûrs, ou pleins d’autres qui nous ont aidé à communiquer quand le vendeur ne parlait pas un mot d’anglais. Bref, dans ce pays, vous risquez juste d’avoir le moral!

 

Coûts bancaires
Pour tout retrait avec une carte étrangère, il y a une commission de 180baht par retrait qui s’ajoute aux 5€ prélevés habituellement par les banques pour les retraits hors Europe. Cela fait donc environ 10€ de frais par retrait, ce qui n’est pas négligeable. Donc, je conseillerais d’emporter au moins une semaine de cash en euro et de les changer dans une banque (la kasikorn bank offre de bons taux, c’est une employée d’une autre banque thaïlandaise qui nous a conseillé d’aller là).

A Siem Reap (Cambodge), en faisant un petit tour de quelques bureaux de change, on a économisé 15$ donc cela vaut la peine de demander à plusieurs. Pour le reste, cela fait juste partie des coûts, on sait difficilement les éviter.
Sur place, on a toujours tout payé en cash mais plus on monte en gamme dans les hôtels et restaurants, plus je suppose il est possible de payer par carte. Nous, on n’a jamais payé par carte bancaire.

 

Concernant le coup d’Etat, on n’a vu que très peu de militaires. Les seules fois où ils étaient présents, c’était dans le palais royal, le musée national, etc… Bref, comme en Belgique à Laeken.
Par contre, dans les bus (des bus locaux), il y a eu à plusieurs reprises des contrôles mais ces contrôles ne concernaient que les asiatiques. Nous, on ne nous a jamais rien demandé. Dans le bus pour Aranya Prathet, toutes les asiatiques sans passeport ou carte d’identité thaï ont dû descendre à la caserne militaire.

Advertisements
Categories: Voyage | Mots-clés : , , , , , , , , | 2 commentaires

Navigation de l'article

2 thoughts on “La Thaïlande en pratique

  1. playmoboudumonde

    Utile !

    Retrait avec Argenta, zéro frais non ? Juste les 180 bath ?

    Pas de problème de bedbugs ?

    Quels sont les problèmes potentiels à la frontière cambodgienne ?

    Oli

    • Avec Argenta, jamais eu de frais. Mais en Thaïlande, je n’avais pas encore ouvert de compte chez eux.
      Je pense que tu n’auras « que » les 180 bath (c’est déjà pas mal, mais c’est mieux que ce que nous on payait).
      En Thaïlande, je ne me rappelle pas de piqûres particulières, c’était plutôt en Amérique Latine mais il y avait des moustiques.
      Aucun problème à la frontière cambodgienne. On avait juste eu un peu de mal à trouver un distributeur de billet qui fonctionne.
      (d’après mes souvenirs, vu que cela commence tout doucement à remonter loin)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d bloggers like this: