Pai: trek et cascade

De Chiang Mai, nous prenons un mini-van pour Pai dans l’idée d’aller y faire un trek. On attache notre ceinture parce que cette route est une des pire que j’ai vues. Pas qu’elle soit en mauvais état, mais elle n’arrête pas de tourner et tourner encore. J’ai pris mon Touristil avant de monter et pas de doute, sur ce trajet, c’est nécessaire. Les voitures, mini-vans et scooters roulent tous au milieu de la route et se rabattent au dernier moment avant de croiser un autre véhicule. Après 3h30 de trajet comme cela, on arrive à Pai. Pai, c’est un village super touristique dont partent des treks et pleins d’activités nature comme du rafting et autres excursions dans le genre.

Nous cherchons à organiser un trek de trois jours. On va d’abord chez Duang Trekking mais celui-ci ne peut que nous proposer un trek de deux jours avec un groupe de belges. On fait le tour des autres agences et un ancien guide de Duang qui a lancé sa propre affaire, nous dit qu’il va essayer de voir si d’autres touristes sont intéressés et que sinon, on pourra faire un tour de deux jours à deux.

Le soir venu, quand on revient le voir, il nous dit non seulement qu’il n’y a personne pour faire un trek de 3 jours mais également que le lendemain, il ne peut pas organiser de trek.

On finit par réserver un trek de deux jours via Duang chez une de ses amies, guide indépendante, pour le surlendemain. On se retrouve donc avec une journée de libre et on décide alors que l’on marchera quand même et on part, à pied, pour une cascade. Il faut savoir qu’en Thaïlande, les gens ne marchent pas. Ils se déplacent tous en scooter et l’idée de marcher avec la chaleur qu’il y a, leur semble extrêmement saugrenue. Alors, quand on demande notre chemin pour aller à pied à cette cascade, les gens ont du mal à comprendre pourquoi on n’y va pas en taxi. Si par contre on prononce le terme « trek », ils semblent mieux accepter l’idée. Une dame nous explique très gentiment et nous donne une carte pour s’y rendre.

Cette fois-ci, les kms sont un peu moins « thaïlandais » et la cascade est une véritable récompense pour ces 9 kms de marche. Il y a deux bassins où l’on sait se baigner et des enfants du village arrivent vite pour s’amuser. On voit qu’ils en ont l’habitude et n’hésitent pas un instant au moment de grimper et de glisser sur celle-ci comme si c’était un toboggan.

Au retour, on se fait quelques frayeurs avec des chiens et c’est les poches pleins de cailloux que l’on revient, assez sur notre garde. Quand certains chiens approchent trop, on leur jette des cailloux (dans leur direction, pas directement sur eux) et cela suffit à les éloigner.

Le soir, on ne peut que constater que l’on n’a pas suffisamment mis de crème solaire, on le paiera pendant le trek lorsque l’on portera le sac sur nos épaules.

Pour commencer le trek, notre groupe de dix part en mini-van d’abord pour un marché puis, pour un coin de nature. On n’avait que moyennement prévu le port des bouteilles d’eaux (ce qui va de soi, en fait) et le petit sac que l’on se partage pèse lourd. Mais heureusement, les paysages sont magnifiques et le groupe est sympa. Ce qui l’est moins, ce sont les sangsues. J’avoue que je me suis rendue compte que j’ai une peur quasi phobique de ces bestioles et regarder en permanence ses pieds, n’est pas forcément une bonne idée !

Nous passons la nuit dans la maison de bambou d’une famille d’un petit village. Après une nuit où l’on n’a pas beaucoup fermé l’œil, on repart pour une marche un peu plus courte. Ce jour-là, lorsque la guide fait un arrêt « sangsues » (on s’arrête pour vérifier qu’il n’y en a pas une qui se fraie un chemin jusqu’à notre peau), j’en aperçois deux. Je me mets à crier puis carrément à hurler quand je me rends compte qu’elles rentrent DANS ma chaussure. En fait, après, je me suis rendue compte qu’elles ne pouvaient pas arriver jusqu’à mon pied mais seulement rentrer dans le mesh.

J’ai tout de suite revu mes ambitions pour l’Amazonie à la baisse. J’y mettrai sûrement les pieds mais pas pour un séjour prolongé.

On termine ce trek par une baignade pour les deux plus jeunes et la visite d’une magnifique grotte. Je l’ai trouvée vraiment impressionnante avec ses sculptures formées par l’eau mais malheureusement la visite fut faite au pas de course.

Pour notre retour de Pai, nous avons pris le bus local (qui cette fois-là partait à 12h00). Si ce bus n’a mis « que » 4h, c’est tout simplement un miracle. A chaque tournant, chaque montée, on avait l’impression qu’il allait rendre l’âme. Quand nous avons atteint la gare routière, nous n’en croyions pas nos yeux. Nous avons enfin rejoint la gare ferroviaire en tuk-tuk pour prendre le train de nuit pour Bangkok que nous avions réservé quelques jours plus tôt (apparemment, contrairement aux trains de jours, ceux-ci sont toujours pleins).

En pratique:

Logement: chez duang. Chambre double: 200 baht. Petit-déjeuner: 60 baht muesli+yoghourt et fruits

Bus: Pour se rendre de Chiang Mai à Pai, nous avons d’abord pris un tuk-tuk jusqu’à la gare routière. Puis, nous avons cherché le bus local qui dont parlait le lonely. Tout le monde nous dit que ce bus n’existe pas, qu’il n’y a que des mini-vans. Finalement, une dame nous explique qu’il n’y a qu’un bus local par jour. Le reste des liaisons sont effectuées par des mini-vans. 150 baht/pers en mini-van. 60 baht/ tuk-tuk jusqu’à la gare routière.

Trek: 800 baht/pers/jour (deux jours) (après négociation).

Spray anti-sangsues: 45 baht au 7/11 (petite bouteille orange).

Bus local jusque Chiang Mai: 80 baht/pers.

Tuk-tuk de la gare routière à la gare ferroviaire: 40 baht.

 

Advertisements
Categories: Voyage | Mots-clés : , , , , | Laisser un commentaire

Navigation de l'article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

%d bloggers like this: