Fini les cotons-tiges

coton-tigeCela fait maintenant 2 mois. 2 mois sans coton-tiges. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, je n’ai pas les oreilles plus sales qu’avant. Que du contraire!

Parce que se passer de cotons-tiges, ce n’est pas arrêter de se laver les oreilles! Je me lave maintenant deux fois par semaine les oreilles avec mon gant de toilette et un peu de savon. Je rince avec le pommeau de la douche et je sèche mes oreilles avec mon essuie. Basic.

Hier, un peu par réflexe, puis, quand je m’en suis rendue compte, par curiosité, j’ai cédé au coton-tige. Il est ressorti presque blanc. Verdict: Ne pas utiliser de coton-tige fonctionne ! Victoire. En deux mois, pas de problème d’audition, de chatouillis, d’otite ou de bouchons. Tout ce que j’avais pu imaginer d’horrible n’a pas eu lieu.

Il faut savoir que la production de coton est extrêmement demandeuse en eau (et est notamment responsable de l’assèchement de la mer d’Aral) et, de plus, nécessite l’usage de nombreux produits phyto-sanitaires. Pas génial. Outre la production du coton-tige, une fois acheté, il finira dans la poubelle sans pouvoir être recyclé. Beaucoup de dégâts pour un si petit outil qui s’avère être, de plus, inutile!

J’avais déjà lu sur des blogs ou ailleurs que les coton-tiges n’étaient pas bons pour nos oreilles et qu’on pouvait très bien s’en passer. Mais comme je le disais dans « la stratégie des petits pas« , il m’a fallu du temps pour tester sur ma personne. Je suis un peu comme Saint Thomas version moderne: j’ai toujours un doute sur ce que je lis sur internet. Il me faut tester ou rencontrer quelqu’un qui a testé et m’atteste que cela marche.

Et bien, c’est fait! Et avec succès. Je vous conseille de vous aussi tester pour vous faire votre propre idée.

Résultat, en voyage, vous éliminer ce petit objet qui peut vite devenir embêtant si vous voyager longtemps. En effet, les coton-tiges se vendent généralement par 100 ou 200, ce qui est tout de suite encombrant. Et zou, quelques grammes et cm³ en moins dans votre trousse de toilette.

Edit: j’ai acheté en Thaïlande un cure-oreille. Cela ne sert franchement à pas grand chose (il ressort toujours propre) mais si vous avez envie de chipoter dans votre oreille, c’est bien pratique!

Advertisements
Categories: Equipement, Simplicité volontaire | Mots-clés : , , , | 2 commentaires

Navigation de l'article

2 thoughts on “Fini les cotons-tiges

  1. Céline

    Bonjour

    Une très bonne source d’information ton blog ! Ca tombe à pic car je pars en Amérique du Sud pour plusieurs mois à partir de juin. Quelle est ta pochette secrète au niveau des cuisses ? Tu l’as cousue dans ton pantalon ? Ou c’est une pochette que tu attaches autour de ta cuisse ?

    Merci d’avance

    • Merci! La pochette secrète est une pochette achetée qui est indépendante du pantalon. Je pense que cela doit être assez facile à coudre soi-même. Cela a la forme d’une poche, la mienne est double. Les deux poches sont fermées par des tirettes. Il y a un élastique qui se met autour de la taille pour la maintenir. Le seul problème de la mienne, c’est que l’élastique est super détendu et la pochette a parfois tendance à glisser, embêtant si je suis en short. J’ai rajouté deux photos dans l’article sur mon sac à dos pour l’Amérique Latine pour que ce soit 100% clair.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

%d bloggers like this: